Historique

En 1975, Pierre Bilat rachète la boucherie du village aux Bois. Il est secondé de temps à autre par sa sœur.

A ses débuts, la boucherie Bilat abat toutes les semaines deux ou trois porcs, ainsi qu'une génisse et un veau tous les 15 jours. A ce moment-là, il n'y a encore aucune machine pour effectuer le travail quotidien, et tout se fait donc « à la main ». Par la suite, Pierre Bilat achète une machine à épiler les cochons et un poussoir à main.

En 1976, il engage un ouvrier pour le seconder dans ses tâches. Puis, en 1978, son épouse Isabelle le rejoint pour travailler à ses côtés, tout en élevant leurs quatre enfants.

En 1984, Pierre et Isabelle bâtissent une nouvelle boucherie au même endroit que l'ancienne. Cette nouvelle construction comprend dorénavant un abattoir, un laboratoire, un magasin plus grand, plusieurs frigos et un congélateur. Au-dessus de la nouvelle boucherie, Pierre fait construire un appartement pour lui et sa famille. Cette même année, son parc de machines s'étoffe de matériel moderne : blitz, poussoir, grand fumoir, cellule de fumage et de cuisson, etc.

En 1985, le personnel de la boucherie se renforce avec l'engagement d'un ouvrier et d'un apprenti. Puis de 1990 à 2000, arrivent encore 2 ouvriers et 2 apprentis supplémentaires.

Au fur et à mesure des années, grâce à un travail de qualité, la clientèle devient de plus en plus nombreuse, et les divers locaux deviennent exigus, ce qui conduit à de nouveaux travaux en 2001. Le magasin et le laboratoire sont alors agrandis, et un séchoir fait son apparition au sous-sol. La boucherie étoffe ainsi l'offre des produits séchés maison.

L'abattoir est quant à lui agrandit en 2004, et la boucherie s'équipe d'un box de contention pour le grand bétail. Plusieurs autres aménagements auront lieu dans les années suivantes, dont la création d'un local frigorifique plus grand.

Deux des fils de Pierre rejoignent la société, Nicolas en 2001, puis Marc en 2005. En 2013, la boucherie devient une société anonyme, dirigée conjointement par Pierre et ses deux fils.

En 2018, un nouvel espace de travail est construit, utilisé pour la fabrication de saucisses et la salaison, ainsi qu'une grande chambre froide pour le stockage de ces produits. La boucherie améliore ainsi son confort de travail, tout en gardant une production à l'échelle artisanale.

© 2017 Boucherie Bilat / nab